Fer à souder : le meilleur alliage pour les fers à souder

Les pointes de fer à souder sont en cuivre plaqué de fer. Le cuivre est utilisé pour le transfert de chaleur et le placage de fer est utilisé pour la durabilité. Le cuivre est très facilement corrodé, rongeant la pointe, en particulier dans le travail sans plomb; le fer ne l'est pas. Les pointes de nettoyage nécessitent l'élimination de l'oxyde sans endommager le placage de fer et exposer le cuivre à une corrosion rapide. L'utilisation d'une soudure contenant déjà une petite quantité de cuivre peut ralentir la corrosion des pointes de cuivre.

En cas d'oxydation sévère non éliminable par des méthodes plus douces, l'abrasion avec quelque chose de suffisamment dur pour enlever l'oxyde mais pas si dur que pour rayer le placage de fer peut être utilisée.

Un tampon à récurer, une brosse ou une roue en laiton sur une ponceuse peut être utilisé avec précaution. Du papier de verre et d'autres outils peuvent être utilisés mais risquent d'endommager le placage.

Les tampons à récurer

Un fer à souder précis et protégé contre les variations de température possède un circuit de commande remplaçable comprenant une résistance remplaçable non réglable montée près de la jonction de la poignée et du tube qui maintient l'extrémité de la brasure. Lorsque l'on souhaite modifier la température de l'embout de soudage, la poignée doit être démontée du tube pour remplacer la résistance non réglable.

Le contrôle très précis de la température à l'extrémité de la soudure est maintenu par l'utilisation de résistances ayant des résistances extrêmement précises, explique le site https://fer-a-souder.fr. Une fenêtre est prévue dans la poignée de soudage pour observer un nombre associé à la valeur de la résistance remplaçable non réglable.